CARNETS DESCARTES

Perspectives dans le traitement du cancer de la prostate

La FDA vient d’approuver sipuleucel-T - Provenge® dans le cancer de la prostate asymptomatique ou peu symptomatique, métastatique et hormono-résistant (1). Cette approbation est fondée sur une étude portant sur 512 patients, qui a montré une augmentation de la survie globale de 4,1 mois chez les patients recevant Provenge® (25,8 mois) comparativement à 21,7 mois chez ceux qui n'ont pas reçu le traitement. Provenge® est une immunothérapie cellulaire autologue conçue pour induire une réponse immunitaire contre la phosphatase acide prostatique [PAP], antigène spécifique qui se trouve élevé dans la plupart des cancers de la prostate. Chaque dose est préparée par l'obtention de cellules immunitaires du patient. Les cellules sont ensuite exposées à l’antigène PAP et réinjectées au même patient. Ce type de traitement n’est toutefois pas dépourvu d’effets indésirables, ainsi, les effets indésirables fréquemment rapportés comprenaient : frissons, fatigue, fièvre, maux de dos, nausées et maux de tête. La majorité des effets indésirables étaient d'intensité légère ou modérée. Les réactions indésirables graves, rapportées chez environ un quart des patients recevant Provenge®, incluent quelques réactions aiguës à la perfusion et des accidents vasculaires cérébraux hémorragiques ou ischémiques (chez 3,5% des patients dans le groupe Provenge®, comparativement à 2,6% dans le groupe témoin).
MDV3100 est un médicament anti-androgène de seconde génération (dépourvu d’effets agonistes) qui a permis d’obtenir une réponse favorable dans le cadre d’un essai de phase I/II chez 140 patients atteints d’un cancer de la prostate hormono-résistant et métastatique (2). L'objectif principal de cet essai était d'établir le profil d’innocuité et de tolérance de MDV3100 et d'identifier la dose maximale tolérée. Les doses quotidiennes finales étudiées ont été 30mg, 60mg, 150mg, 240mg, 360mg, 480mg et 600mg. Des effets antitumoraux ont été observés à toutes les doses, la dose maximale tolérée en traitement de plus de 28 jours a été de 240mg. Les principaux effets indésirables de grade 3-4 ont été la fatigue dose-dépendante (chez 16 patients, 11%), qui a généralement régressé après réduction de la dose.

  1. FDA Approves a Cellular Immunotherapy for Men with Advanced Prostate Cancer. April 29, 2010
  2. Antitumour activity of MDV3100 in castration-resistant prostate cancer: a phase 1-2 study. Lancet. 2010 Apr 24;375(9724):1437-46

Articles relatifs

Les essais cliniques et les réseaux sociaux

Les essais cliniques et les réseaux sociaux

Les patients sont devenus grâce aux...
De la pharmacovigilance à la pharmacosurveillance

De la pharmacovigilance à la pharmacosurveillance

Au-delà de la gestion des effets...
Chocolat: oui mais avec modération!

Chocolat: oui mais avec modération!

L'association entre la consommation de chocolat...
  • http://carnets.parisdescartes.fr/blog/view/11131/perspectives-dans-le-traitement-du-cancer-de-la-prostate