CARNETS DESCARTES

Un semestre à la découverte de Salamanque: Le bilan

A quelques jours du départ, je crois venue l'heure d'un petit bilan sur mon expérience ERASMUS.

- Ce que je ne regretterai pas: le rythme de travail relativement intense imposé par la fac, la barrière de la langue qui complique l'intégration parmi les étudiants espagnols, les démarches administratives parfois un peu complexes à accomplir sur place.

- Ce que je regretterai: la gentillesse des Espagnols, leur accueil ultra-chaleureux, le cadre architectural magnifique dans lequel j'évolue à Salamanque (sérieusement, j'en prends plein les yeux chaque fois que je sors de chez moi), les fêtes jusqu'à 4 heures du matin, la gastronomie (je ne suis pas encore partie que les pastas de té de la Tahona de la Abuela et la sangria du Rincón de Serranos me manquent déjà), les rencontres que j'ai faites ici, les prix -c'est un peu trivial, je sais mais le verre à 2 € en boîte un samedi soir, j'avais juste jamais vu ça-, la possibilité d'explorer l'Espagne et le Portugal (jusqu'à présent, j'ai visité Madrid et Ségovie... et je pars pour Porto demain!)...etc

Bon, je crois que le déséquilibre entre mes deux listes parle de lui-même: partir en ERASMUS s'est révélé être une expérience bien plus positive que négative! D'ailleurs, si je devais résumer tout mon séjour en un mot, je choisirais "enrichissement" parce que, que ce soit au niveau culturel, professionnel ou privé, c'est vraiment de ça qu'il est question.

Bref, pour résumer: si vous avez l'occasion de partir en ERASMUS, foncez, vous ne le regretterez pas!!!

image