CARNETS DESCARTES

A votre santé !... vous croyez vraiment ?

(English version)

Après plusieurs décenies de diminution ininterrompue de la consommation d'alcool en France, on est en train d'assister à une bascule, avec une formidable augmentation des hospitalisations et des dégats liés à l'alcool dans notre pays. Il faut un sursaut général et exigé par la population, en dépit des lobbys de tout poil, pour qu'une politique offensive se mette en place face à une morbi-mortalité dramatique et évitable qui nous place dans le peloton de queue des pays développés et de l'Europe. Voyons dans ce billet les chiffres du problème, et zoomons même sur une région, la Bretagne, que je connais et que j'aime peut-être mieux que d'autres, et qui est malheureusement frappée de plein fouet par ce fléau aux vapeurs ennivrantes, essentiellement parce que l'on n'a pas le courage politique en France de s'attaquer vraiment au problème.

Le 22 mars dernier, Europe 1 a dévoilé les conclusions alarmantes d'un rapport de la Société Française d'Alcoologie qui n'avait toujours pas mis son rapport en ligne à l'heure où j'écris ce billet : les hospitalisations à cause de l'alcool auraient progressé de 30% en trois ans (+80% pour les séjours courts), devenant avec 400 000 entrées par an, le premier motif d'hospitalisation en France, deux fois plus nombreuses que celles dues au diabète ou aux maladies cardiovasculaires. (permettez-moi de vous conseiller d'aller voir l'excellent billet du 22 mars de Jean-Yves Nau sur son blog sur le site de l'EHESP à ce propos, il fournit par ailleurs le powerpoint de la société française d'alcoologie à défaut de "rapport").

On sait que les Français ont une espérance de vie parmi les plus élevée en Europe. On sait moins que cette réalité cache des disparités parfois fortes entre les régions, et que ces disparités sont en partie conséquences des dégâts liés à l'alcool. En particulier en Bretagne où l’espérance de vie à l’âge de 65 ans chez l’homme et la femme est plus faible que dans le reste du pays. La mortalité dite prématurée (c’est-à-dire survenant avant l’âge de 65 ans) y est plus élevée, notamment pour les cancers et les accidents de la route chez l’homme, les maladies cardio-vasculaires chez la femme, les suicides, et l’alcoolisme dans les deux sexes. La surmortalité par infarctus du myocarde est supérieure de 14% chez l’homme et 25% chez la femme à celle des autres régions de France métropolitaine. Les suicides sont 59% plus fréquents chez l’homme, et 67% chez la femme, en Bretagne où l’on enregistre plus de deux suicides par jour en moyenne. Au sein même de la région, les disparités sont fortes, l’Ile et Vilaine ayant de meilleurs indicateurs que les autres départements de la région, sauf pour… les cancers, l’alcoolisme et les suicides. La situation vis-à-vis de l’emploi s’est récemment détériorée, la région était jusqu’alors relativement bien placée en termes de chômage et de minima sociaux. Aujourd’hui, la Bretagne est la région où l’on observe les plus fortes inégalités sociales de santé de tout le pays (le Nord-Pas-de-Calais arrive juste après). Ainsi, ses ouvriers ont des taux de mortalité 4 fois plus élevés que ses cadres (ce facteur est de 2 en moyenne dans le reste des régions de France métropolitaine). Et pourtant, ces mauvais indicateurs ne sont pas liés aux manque d'infrastructures sanitaires, la Bretagne est plutôt mieux équipée que le reste du pays. Ils sont liés le plus souvent à des comportements évitables, comme la consommation de cigarettes, de cannabis et d’alcool : plus de 50% des adolescents de moins de 18 ans en consomment régulièrement et rapportent des ivresses répétées. La Bretagne enregistre 4 décès par jour dus aux seules maladies liées à l’alcool, sans compter les maladies mentales, les accidents de voiture et les cancers que l’alcool contribue aussi à provoquer.

Il faudrait un sursaut de tous les citoyens pour lutter contre l’alcoolisme. Notre complaisance vis-à-vis de l’alcool est responsable de dégâts considérables : violences domestiques faites aux femmes et aux enfants, maladies sexuellement transmissibles dont le SIDA, conséquences sur l’emploi ou les études, ravages sur l’état physique et mental, cancers... Quelques pays ont décidé collectivement, démocratiquement, que c’en était trop et qu’il fallait arrêter de voir des enfants fauchés sur le bord des routes, des jeunes de vingt ans emportés par un coma éthylique, des hommes ou des femmes tels des épaves avant d’atteindre l’âge de la retraite. Parmi ces pays où l’on buvait trop, comme chez nous, la Suède a décidé de déprivatiser la vente d’alcool. Oui, vous avez bien lu : déprivatiser ! Toute vente d’alcool est désormais confiée à des magasins d’Etat, pas très attractifs, chers (fortement taxés, eh oui, courage encore !), fermés tôt le soir et n’ouvrant pas le dimanche. Sur les routes suédoises, c’est tolérance zéro pour l’alcool, et elles y sont devenues les plus sûres d’Europe. En France, on en est encore loin. On continue à servir des boissons alcoolisées dans les stations-services de nos autoroutes. On continue à organiser des pots avec alcool en entreprise. On accepte les ivresses du jeudi soir dans les rues de nos centres-villes. Vous trouvez cela convivial et sympa ? Vous trouvez la santé publique triste ou moraliste ? Mais n’est-il pas temps de réinventer une société où l’on sait s’amuser, chanter, danser, et s’aimer sans pour autant noyer tous ces bons moments sous des effluves d’alcool qui feront jusqu’à nous les faire regretter ?

Blog d'Antoine Flahault (VF)

Blog d'Antoine Flahault (VF)

Blog d'Antoine Flahault, professeur de santé publique à la Faculté de Médecine Descartes, Sorbonne Paris Cité, d'accès public libre

Articles relatifs

Réseau de prévention : Un lendemain sans cancer

Réseau de prévention : Un lendemain sans cancer

Archive : article à lire sur ...
Cachez ce joint que je ne saurais voir...

Cachez ce joint que je ne saurais voir...

S'il existait un prix Nobel de la santé publique...
Alcohol Culture…

Alcohol Culture…

Archive : article à lire sur ...
Le Grand Soir des Vapoteurs

Le Grand Soir des Vapoteurs

Il était probablement impossible, il y a...
  • http://carnets.parisdescartes.fr/blog/view/133943/a-votre-sante-vous-croyez-vraiment