CARNETS DESCARTES

Echanger pour apprendre en ligne

Je suis allée au colloque Echanger Pour Apprendre en Ligne (EPAL) dont les thèmes étaient :

  1. Télécollaboration
  2. Formation hybride
  3. Réseaux sociaux

Dans les présentations, ont été abordées les trois principales activités du métier d'enseignant : la conception, l'animation (motivation) et l'évaluation. Ces trois activités ont été abordées pour concevoir et analyser des situations d'apprentissages avec les étudiants.
 


Beaucoup, et même une majorité des présentions concernant l'activité (essentielle ?) de concepteur. Effectivement, enseigner, c'est avant tout bâtir des situations d'apprentissage. Les problématiques évoquées sur le sujet ont été nombreuses. Par exemple :

  • sur l'usage des forums : la présentation "Feedback entre pairs lors d’une situation d’écriture socialisée sur forum : un défi pour pousser les étudiants à produire des commentaires constructifs" montre qu'il est primordial de produire des consignes précises pour les situations d'apprentissage afin que les étudiants puissent réaliser la tâche et ainsi développer leur compétence.
  • sur l'usage des réseaux sociaux : la présentation "Utiliser Twitter pour soutenir l'engagement cognitif et socio- affectif des primo-entrants à l'université" propose une situation d'usage de Twitter. L'auteur a rappelé que peu d'étudiants effectuent les travaux sans évaluation. L'analyse de la qualité des tweets produits montre que les étudiants demeurent à un niveau relativement bas : la consigne impliquait que les étudiants mettent en oeuvre des connaissances, ce qu'ils ont bien fait ; l'auteur rappelle là aussi l'importance de la consigne !
  • sur l'usage de tests en ligne : une étude portait sur "L'analyse des apports d'une formation hybride pour améliorer la compréhension de l'oral" et alternait des phases d'enseignement en présentiel et des phases d'exercices sous forme de quizz en ligne. Elle montre que l'ordre de ces phases n'a pas d'importance sur la satisfaction des étudiants. Je pense personnellement que le scénario a plus d'importance que l'outil et donc, que si les deux scénario sont cohérents, les étudiants les jugent tout autant utiles.
  • sur l'usage des webconférences entre pairs : dans l'étude "Asymétrie dans la télécollaboration : raisons ingénieriques et conséquences interactionnelles", le dispositif de formation repose sur des séances de webconférence à deux (entre des français et des allemands), la rédaction de billets de blogs et la réalisation d'un court film. Ce dispositif original permettait de rendre actif les étudiant lorsqu'ils ont la tâche de réaliser le filmer, et, pour réaliser cette tâche, ils étaient obligés de dialoguer et donc de répondre aux objectifs pédagogiques, c'est alors la construction d'un sénario cohérent, orienté par un but qui a permis de développer les compétences des étudiants.

Ainsi, la phase de conception du dispositif de formation est primordiale : les outils sont là pour répondre à des objectifs pédagogiques et non l'inverse !

 


Par ailleurs, un certain nombre de présentations ont fait émerger le rôle de l'enseignant comme animateur, guide, "motivateur" des étudiants :

  • sur l'usage des forums : la présentation "La discussion sur le forum et le développement de la compétence argumentative en langue étrangère : articuler les activités de communication en classe et en ligne dans un contexte exolingue" analyse clairement que les commentaires que se font les étudiants restent "de surface", les étudiants ne savent pas créer de remarques très pertinentes sur le travail des autres, l'enseignant a donc une place importante dans le suivi et la production de commentaires qui fassent réellement progresser l'étudiant.
  • sur l'usage des chats et "mur" : un des auteurs a présenté l'étude intitulée "Quand un étudiant aide les étudiants : un accompagnement distribué ?". Dans le cadre d'une formation à distance, il a utilisé plusieurs types d'outils de communication synchrones et asynchrones : un chat permanent, un forum et un "mur" (outils de commentaires d'un cours  la manière de facebook). Certains étudiants se sont appropriés outils et cela, principalement pour se soutenir moralement, se motiver.

L'animation d'un enseignement nécessite certaines compétences développées par l'expérience de l'enseignement. Le psychologue J. Bruner a d'ailleurs formalisé six fonctions des interactions d'assistance de la part de l'enseignant :

  • L'enrôlement : soutenir l'intérêt de l'apprenant
  • La réduction des degrés de liberté : découper l'activité pour définir les étapes de réalisation
  • Le maintien de l'orientation : rappeler les objectifs de la tâche
  • La signalisation des caractéristiques déterminantes : simplifier pour faciliter le traitement des informations nécessaires à la réalisation des tâches
  • Le contrôle de la frustration : soutenir les apprenants dans les difficultés
  • La démonstration ou présentation de modèles : illustrer, présenter un exemple et non la solution ou la résolution du problème


 

Enfin, la question de l'évaluation des étudiants a été évoquée lors de la présentation "MOOC et évolution des pratiques d’évaluation en ligne des compétences linguistiques". L'auteur présentait son dispositif (très médiatisée !) le MOOC Gestion de projet qui s'est déroulé en mars pendant 5 semaines. Les Massives Online Open Courses sont souvent décriés comme des dispositifs qui suppriment des enseignants. Le principe étant d'ouvrir des cours à un nombre massif d'étudiants ; dans ce cas, comment un enseignant peut-il alors assurer un suivi de tous ces étudiants ?
Une des réponses apportées est celle de développer des évaluations entre pairs : dans le dispositif présenté, les concepteurs et enseignants mettent à disposition des étudiants un barème ainsi qu'un guide pour les aider à évaluer leur pairs. Cette technique est très souvent utilisée dans l'enseignement primaire car le fait de corriger ses pairs nécessite de formaliser ses idées. L'auteur a montré que ce processus d'évaluation est relativement fiable s'il est fortement outillé : les étudiants ne sont pas des évaluateurs c'est pourquoi, l'équipe leur avait donner des outils (types grille d'évaluation) leur permet de cadrer leurs évaluation.

Il me semble que cela ne détruit pas la fonction de l'enseignant : d'une part l'enseignant doit ainsi formuler son évaluation pour guider au mieux les étudiants et d'autre part, cette évaluation entre pairs constitue plus un outil complémentaire donnés aux étudiants pour acquérir des compétences qu'une réelle évaluation  d'un niveau, l'évaluation sommative se fera toujorus par l'enseignant qui, lui, est professionnel.




Dans les présentations qui ont eu lieux lors de ce colloque, les contextes, les publics, les objectifs sont souvent différents, incomparables et, dans de nombreux cas, les retours d'expériences, souvent trop maigres en données et ne permettent pas de mettre en évidence des facteurs d'impact, au mieux, quelques tendances… Par ailleurs, le partie pris est souvent de voir, d'analyser l'impact d'un outil sur les apprentissages. Mais il me semble qu'il s'agit là d'une question impossible et qui n'a pas forcément de sens : l'outil lui même modifie les pratiques d'enseignement par son usage et c'est alors plus l'usage et donc la pratique qui aura un impact sur les apprentissages. Pour illustrer cela, on voit bien que déposer un document sur une plateforme ne change rien à l'apprentissage ; en revanche, mettre le document de cours avant le cours permettra à l'enseignant de changer son cours en présentiel, d'insister sur certaines notions et aux étudiants de changer leur représentation de l'enseignement, de préparer leur apprentissage. Ainsi, la technique n'a pas d'effet, c'est son usage qui va modifier les pratiques et qui vont avoir un effet !

Articles relatifs

Journée Numérique 2.0

Journée Numérique 2.0

Archive : article à lire sur ...
Le site web JNUM12 est arrivé !

Le site web JNUM12 est arrivé !

Il est beau et il vient de sortir !...
Inscrivez-vous !

Inscrivez-vous !

Inscrivez-vous !   Vous êtes...
Les ressources audiovisuelles comme support de cours

Les ressources audiovisuelles comme support de cours

Le site de l'INA propose des oeuvres...
  • http://carnets.parisdescartes.fr/blog/view/139580/echanger-pour-apprendre-en-ligne