CARNETS DESCARTES

Barrières linguistiques

Barrières linguistiques

Etre dans une province francophone n’enlève pas les difficultés à comprendre votre interlocuteur ! La différence de vocabulaire mélanger à l’accent québécois rend la compréhension assez difficile au début. 

Pour illustrer les problèmes que l'on peut avoir voici une de mes « mésaventures »; Un québécois à qui j’ai demandé ou je pouvais aller pour manger une poutine m’a dit « Asthon, les poutines sont bien dégelasse là-bas ». Evidemment j’ai mis quelques instants à comprendre que cela voulait dire qu’elle était très bonne.

Pour vous familiariser avec le québécois, voici un tableau du vocabulaire avec lequel je me suis essentiellement familiarisé pendant mon séjour :

 

Québécois                      

Français

Repas :

Déjeuner

Diner

Souper

 

Petit déjeuner

Déjeuner

Diner

C’est pas si pire / c’est correct

C’est parfait

« être tané »

En avoir marre

Laveuse

Lave-linge

C’est plate

C’est ennuyant

Pantoute

Pas du tout

Lift

Déposer en voiture

C’est le fun

C’est amusant

Il fait frette

Il fait froid

Balayeuse

Aspirateur

Magasiner

Faire du shopping

Chicane

Querelle

Niaiserie

Plaisanterie

Capoter

S’énerver (peut aussi avoir une connotation positive selon l’intonation)

Ma blonde

Ma petite amie

Mon chum

Mon petit ami

Condo

Appartement

Char

Voiture

 

C’est un tableau assez récapitulatif des mots les plus entendus, mais on à beau se préparer un minimum l’étonnement est toujours présent lors de l’immersion au Québec. Je vous laisserez donc découvrir par vous-même le vaste vocabulaire québécois.

Pour ma part, je comprends maintenant très facilement mes interlocuteurs québécois ce qui était loin d’être le cas au début, mais je continue mon apprentissage. Il m’arrive encore d’avoir des problèmes de compréhension. Au bout d’une année ici, j’ai adopté le langage québécois cependant j’ai conservé mon accent français. Il peut arriver à certains français de prendre l’accent québécois, c’est surtout le cas pour ceux qui ne s’entoure pas du tout de français. On remarque aussi très vite que la plupart des Québécois parlent le « franglais », mélange entre la langue française et des expressions anglaises. On se positionne donc face à un paradoxe entre la Loi 101 et les influences anglophones des autres provinces et des Etats Unis.

Articles relatifs

Aspect culturel

Aspect culturel

Bien que nous partagions la même langue, la...
Présentation de l'UQAC

Présentation de l'UQAC

Pour la petite histoire, l’université du Québec à...
Le déroulement des cours

Le déroulement des cours

Votre arrivée au Canada et au Québec sera faite...
Arrivée et intégration

Arrivée et intégration

            Après avoir franchi les obstacles...
  • http://carnets.parisdescartes.fr/blog/view/150997/barrieres-linguistiques