CARNETS DESCARTES

Les étudiants sont-ils des enseignants ?

Un billet (merci Mr Maman !) propose une technique pour favoriser l'apprentissage des étudiants : leur faire rédiger les QCM du cours. L'auteur indique que cela oblige les étudiants à formaliser les connaissances qu'ils construisent et cela permet aux enseignants de connaitre les éléments qui posent des difficultés et, par là même, de réajuster son cours.

En fait, de plus en plus de techniques sont testées pour réaliser les évaluations pour plusieurs raisons : la rédaction des QCM est un exercice particulièrement épineux pour l'enseignant et l'évaluation est un levier d'apprentissage pour les étudiants. Ainsi, les étudiants peuvent être sollicités pour rédiger les questions de QCM mais aussi pour évaluer les copies des autres étudiants (ce principe est central dans les MOOC).

En revanche, il est important de garder à l'esprit que l'étudiant n'est pas un enseignant. Dit comme ça, ça parait trivial mais cela à de fortes implications. Tout d'abord, ils ne connaissent pas les techniques de rédaction des QCM (mentionnées auparavant). Par ailleurs, le processus de rédaction de questions est difficile et demande du recul et de l'expérience : les étudiants ne peuvent pas faire des propositions de choix qui sont problématiques, qui poussent à la réflexion et on rique de se retrouver avec des questions du type : Quelle est la couleur du cheval d'Henri 4 : blanc / rose / gris / vert alors qu'un enseignant aura plutôt tendance à tourner la question ainsi : Indiquez ce qui est blanc : le cheval d'Henri 4 / les neiges du Kilimandjaro / mon pull / toutes / aucune / il manque un élément dans l'énoncé.

 

Cette problématique des compétences d'évaluation est très médiatisée avec les MOOC. Effectivement, l'évaluation par les pairs y est très utilisée et le reproche qui en est fait est que les enseignants vont disparaitre. Or, en regardant de près cette technique, on se rend compte que cette évaluation est orchestrée par l'enseignant : l'enseignant donne les critères d'évaluation aux étudiants et peut proposer une évaluation "type" avec une copie et une correction comme modèles.

 

Pour ma part, je ne pense pas que les étudiants soient les mieux placés pour évaluer, en revanche, impliquer les étudiants dans le processus d'évaluation est très prometteur. Ils peuvent être engagés sur les 2 aspects de l'évaluation :

  • le sujet, le contenu de l'évaluation : comme indiqué plus haut, leur demander des questions de QCM permettra peut-être à l'enseignant d'identifier les difficultés (et encore, je ne suis pas certaine, il est vraisemblable que les étudiants proposent des questions dont ils ont la réponse). Mais on peut aller un peu plus loin dans le raisonnement : par exemple, dans la réalisation de tests de concordance de scripts, on peut demander aux étudiants de rapporter des cas cliniques de leur stage à l'hôpital. A partir de cela, l'équipe pédagogique pourra sélectionner le(s) cas le(s) plus adapté(s) pour en faire un/des TCS.
  • l'évaluation à proprement dite : comme dans les MOOC ou comme à la manière des émissions culinaires très connues, il est possible de faire évaluer les copies des étudiants par d'autres avec l'aide de l'enseignant qui défini les critères d'évaluation. De façon plus simple encore, à partir de projets réalisés en groupe, on peut proposer aux étudiants de voter parmi 4 projets sélectionnés selon différents critères et, afin d'éviter le vote "au pif" de demander à un des votants d'expliquer son choix, cela peut se faire en séminaire.

Il y a donc de nombreuses façons d'impliquer les étudiants dans l'évaluation (formative) et quoi qu'il en soit, cela les motivera pour apprendre de façon plus globale et active et développer ainsi des compétences réflexives, meta-cognitives et enrichir leur pratique professionnelle.

Articles relatifs

Prix du festival du Film Universitaire Pédagogique

Prix du festival du Film Universitaire Pédagogique

Le festival du Film Universitaire Pédagogique qui...
encore un MOOC...

encore un MOOC...

Ce n'est pas un MOOC mais un espace d'échange en...
Le potentiel pédagogique du travail collaboratif

Le potentiel pédagogique du travail collaboratif

Il est certain que les approches collaboratives...
Le progrès est en marche. Mais vers où ? Un autre regard sur les MOOC

Le progrès est en marche. Mais vers où ? Un autre regard sur les MOOC

Version revue 10/02/13 Larry Cuban, auteur de...
  • http://carnets.parisdescartes.fr/blog/view/151307/les-etudiants-sont-ils-des-enseignants