CARNETS DESCARTES

Le light painting selon Jadikan

Je ne résiste pas à l'envie de vous partager ce coup de cœur photographique pour ces artistes que j'ai découvert ce vendredi soir à l'occasion d'une exposition photo dans la capitale.

Les contributeurs du Jadikan LP (pour Lighting Project) travaillent la technique du light painting depuis deux ans maintenant, et proposent au sein de leur exposition de nombreux clichés tous intéressants, tant d'un point de vue technique que pour les aspects artistiques qu'ils proposent.

Jadikan serait un mot malaisien pouvant signifier faire, mais également devenir, utiliser, modifier, représenter, transformer... C'est l'idée des travaux photographiques du Jadikan LP : être le maitre de ce qui s'imprime sur la rétine de l'objectif, et détester la lumière du jour.

Le light painting est une technique photographique assez ancienne, puisqu'en 1949 Pablo Picasso l'expérimentait déjà. Le principe est simple : la photographie, c'est une source lumineuse qui éclaire une surface sensible (pellicule ou capteur) pendant une durée suffisante pour obtenir une image discernable. Dans l'obscurité, et sans recours à un flash, il y a donc moins de lumière, ce qui créé les flous que nous connaissons. Le light painting consiste donc à utiliser des éclairages pour donner les couleurs et formes voulues à l'image, et cette "peinture" de la surface sensible est possible simplement grâce à la durée d'exposition, que l'on trouve la nuit ou dans une pièce close.

Amateur convaincu, cette technique ne m'était pas étrangère et il m'est arrivé de l'utiliser occasionnellement et à plusieurs reprises. Mais cela est bien ridicule à côté des clichés de Jadikan LP dans lesquels les contributeurs jouent totalement avec la pellicule et repoussent leur imagination bien au delà de la compréhension de la technique pour nous proposer des clichés tantôt simples, tantôt mystérieux, mais toujours... lumineux !

image

Ce cliché, qui sera le premier auquel votre regard sera confronté une fois arrivé sur place, est celui qui aura le plus retenu mon attention. C'est une pose de cinq minutes réalisée avec la complicité de trois personnes. Les éclairages y sont nombreux et variés.

Lors de votre visite, les auteurs viendront à votre rencontre et feront un plaisir de vous expliquer la manière dont ils procèdent. Ici point de secret de fabrication : les photographes partagent leur savoir-faire et leur expérience. C'est ainsi que j'ai pu discuter light painting avec Guilhem Nicolas, initiateur du projet, qui a répondu à mes questions sans tabou. L'occasion également de deviner et découvrir la façon dont les images ont été faites, à vous de le découvrir !

Je suivrai donc de près leurs activités, et serai heureux de découvrir une de leurs expositions futures. Quant à vous, n'hésitez pas à vous libérer une petite heure cette semaine pour aller les découvrir !

"Pose Lumière", c'est jusqu'au 13 novembre 2010 chez Confluences, au 190 boulevard de Charonne, dans le 20ème arrondissement.

Attention : d'après ce que j'ai compris, la galerie ferme à 18h, et n'est ouverte jusqu'à 21h que les soirs d'animation, à savoir ce lundi et vendredi.

Commentaires

  • Francois Dumont 08/11/2010

    Une longue pose amateur très originale et rigolote que j'apprécie particulièrement ici

  • Sophie Fourquet-Mahéo 09/11/2010

    Beautiful :)

    Cela donne très envie d'essayer soi-même...

  • Francois Grimm 09/11/2010

    Je ne suis pas un grand fan de photo mais l'alteration de la réalité via des procédés comme celui-ci c'est très artistique ! J'aime beaucoup et je vais ptet même bien aller voir cette expo, bon article camarade !

  • Jean-Gabriel Brisacier 10/11/2010

    et pourquoi pas organiser un concours photo lightpainting pour les étudiants? il pourrait y avoir des places de cinéma à gagner...

  • Francois Dumont 10/11/2010

    Cela pourrait être une très bonne initiative et je serais ravi d'y prendre part !

    Pour voir plus loin que les techniques évoquées dans l'article, on peut aussi voir les longues poses comme une façon de photographier le monde qui nous entoure, c'est à dire de manière passive, en exploitant ce qui se passe autour de nous. Pour ça, le meilleur exemple reste les moyens de transports, comme j'ai pu le faire ici et .

    Du coup, encore une fois, je ne manque pas de vous montrer ce que réalise cet artiste amateur.

  • Anonyme 11/11/2010

    Très joli en effets. Je voulais voir la galerie mais ai trouvé portes closes, je retente ce vendredi normalement !

    Très bon article et, comme tu le soulignes bien, c'est une technique extrêmement complexe, surtout pour arriver à de tels résultats. En bon photographe amateur je m'y suis aussi essayé, sans jamais arrivé à quelque chose de concret...Qui plus est, l'artiste mélange ici différents styles de light painting, avec ou sans mouvement, n'en poussant la grâce artistique que plus avant !

    Et j'aime l'idée du concours !

    Vincent

  • Anonyme 11/11/2010

    merci Francois d'être venue et de faire partager la découverte.

    Désolé Vincent que tu ais trouvé portes closes (c est ouvert ce jeudi / vendredi et samedi soir 19-21h avant le décrochage, je n y serai pas vendredi ...)

    a bientôt / lumineusement

    jadikan

  • Sophie Fourquet-Mahéo 11/11/2010

    Très bonne idée le concours (cadre des journées numériques 2011 ?)

    Pour l'expo, si on rate celle-là, il faudra ne pas manquer, en effet, de nous signaler les suivantes ;)

  • Francois Dumont 19/11/2010

    Pour les gens qui squattent encore mon article, une pub Daewoo en light painting !