CARNETS DESCARTES

Réflexions de rentrée sur la technologie éducative

Réflexions de rentrée sur la technologie éducative

Quelques idées à propos de technologie éducative


Voici la rentrée des enseignements. J'enseigne la technologie éducative et voudrais diffuser à la rentrée, à l'intention de mes étudiants, quelques idées qui y sont liées. Pour cela, j'ai largement repris un texte d'accompagnement écrit l'an dernier pour le MOOC EFAN 2 (qui a été publié sur FUN). Il s'agit d'une esquisse concernant principalement l'éducation scolaire, pour lancer un débat.

Beaucoup a été écrit sur les technologies éducatives en France depuis les années 1950. Je me contenterai ici d’énoncer trois idées en renvoyant les personnes intéressées aux références complémentaires proposées.

La première est sans doute que les idées vont beaucoup moins vite que les matériels technologiques ; les changements dans les systèmes éducatifs et de formation sont aussi très lents (leur base de temps est un multiple de 10 ans), mais réels.

Les messages des prophètes, nombreux sur les fronts de l'innovation technologique en éducation, se sont jusqu'ici rarement réalisés et de là vient sans doute l’opinion récurrente que les précédentes innovations auraient été des échecs. Mais en éducation, le changement est soit éphémère soit très lent ; à court terme, pour reprendre le titre d’un article classique de Larry Cuban, entre la salle de classe et l’ordinateur, c’est la salle de classe qui gagne. Il faut regarder sur le temps long. . .

La deuxième idée, capitale, est que les changements ont en général été initiés par des travaux de recherche et d’expérimentation menés en relation avec des praticiens, en général sous l’impulsion de politiques publiques. Mais une majorité des innovations n’a pas eu de descendance directe. Les changements se produisent par une sorte de succession d’héritages partiels et indirects conduisant des enseignants (moins comme individus que comme collectifs) à réinterpréter les innovations précédentes et à les mettre au service de leur pédagogie. De ce point de vue, un facteur clé est le soutien que l’innovation peut recevoir, dans la durée, de la part des systèmes de prescription.

La troisième idée, liée aux précédentes, est que l’enjeu est moins l’intégration de technologies dans des systèmes d’éducation et de formation que leur scolarisation, sous des formes qui ont jusqu’ici régulièrement déjoué les pronostics. Cette scolarisation conduit à des usages différents des technologies dans la société et dans le système éducatif.

De ce point de vue, une évolution remarquable peut être soulignée : si, depuis les années 1990, les autorités pédagogiques françaises n'ont pas souhaité considérer l'informatique comme un objet de formation générale, pouvant donner lieu à des curriculas (une certification comme le B2i repose sur une logique de compétences), les lignes sont en train de bouger et il sera intéressant de voir comment se mettront en place des enseignements liés à l'informatique sous ses différentes formes, et d'étudier leur fonctionnement.

On n'est plus, il est vrai alors dans le domaine de la technologie éducative, mais dans un domaine relevant traditionnellement du champ du numérique éducatif.

Une des questions qui mérite réflexion (mais qui n'est pas en tant que telle une question de recherche)  est prospective : les tendances actuellement relevées d'accroissement de la perméabilité entre le formel et l'informel en éducation et d’évolution dans la gouvernance des écoles, soumises à plusieurs systèmes d’autorité, ne vont-elle pas conduire comme le pensent certains penseurs américains, à une recomposition à court terme du système éducatif ? 

 

Références complémentaires classiques

Berger, G. (1982). Technologie et behaviorisme une rencontre essentielle et malencontreuse.

http://edutice.archives-ouvertes.fr/edutice-00000771/fr/.

Un grand classique écrit par un pionnier des sciences de l’éducation, contrastant en parti- culier les systèmes éducatifs français et américain.

Cuban, L. (1997). Rencontre entre la classe et l’ordinateur[202F ?] : la classe gagne. Recherche et Formation, 26, 11–29. http://edutice.archives-ouvertes.fr/edutice-00000797.

Un grand classique ! Il s’agit de la traduction en français d’un texte de 1993. Les prévisions faites par l’auteur sont toujours vérifiées vingt ans après.

Dieuzeide, H. (1982). Marchands et prophètes en technologie de l’éducation. http://edutice. archives-ouvertes.fr/edutice-00000772/fr/.

Un texte tonique écrit par un des premiers pionniers de l’audiovisuel (l’auteur a dirigé la Radio-Télévision scolaire) au début de la diffusion de l’informatique dans l’enseignement secondaire, incitant les enseignants 

Références assez récentes à propos d'éducation

 
Baron, G.-L. (2014). Elèves, apprentissages et numérique » : regard rétrospectif et perspectives. Recherches En Éducation, 18, 91–103.  http:
 
Baron, G.-L. (2013). Enseignants, technologie éducative et techno-réformateurs. Vers une société sans écoles ? Recherches En Didactiques. Cahiers Théodile, 16, 59–74.
 

Bruillard, É. (2011). Discours généraux sur les TIC en éducation : beaucoup de slogans peu étayés, en quête de débats. EPINET, revue électronique de l’EPI, 138. Consulté à l’adresse http://www.epi.asso.fr/revue/articles/a1110e.htm 

 

Collins, A., & Halverson, R. (2010). The second educational revolution: rethinking education in the age of technology. Journal of Computer Assisted Learning, 26(1), 18‑27. http://doi.org/10.1111/j.1365-2729.2009.00339.x 

Drot-Delange, B., & Bruillard, É. (2013). Éducation aux TIC, cultures informatique et du numérique : quelques repères historiques. Études de communication, n° 38(1), 69‑80. Consulté à l’adresse https://www-cairn-info.frodon.univ-paris5.fr/resume.php?ID_ARTICLE=EDC_038_0069 

 

 

Une référence générale sur les évolutions du Web

Abiteboul, S., Gandon, F., & Suchanek, F. (2014). A la recherche des connaissances du Web…. 1024, 2, 27‑46. Consulté à l’adresse http://www.societe-informatique-de-france.fr/wp-content/uploads/2014/02/1024-2-abiteboul-gandon-suchanek.pdf

 

Ce texte récent, qui ne traite pas directeur d'éducation, est très intéressant pour comprendre les évolutions du Web.