CARNETS DESCARTES

« Êtes-vous correcte ? »

« Êtes-vous correcte ? »

Je décolle de l’aéroport à 13h le 1er septembre 2016. L’aventure commence !

La compagnie étant québécoise, j’ai pu profiter de l’accent typique dès l’embarquement. Les hôtesses parlaient bien pourtant je ne comprenais pratiquement rien. Lors de l’attente à la douane québécoise, une dame est tombée en se rendant aux tapis des bagages. Un des douaniers est sorti de son bureau pour l’aider en lui demandant «Êtes-vous correcte ? ». Deuxième contact avec l’accent. J’ai appris, au cours des premières semaines, que « correct » est la traduction directe de « Okay » en anglais. Dès lors, le douanier avait traduit littéralement « Are you okay ?». À ce moment-là, j’étais encore loin d’imaginer le nombre incroyable de phrases ou mots en anglais traduits littéralement.

Le premier contact avec d’autres étudiants a eu lieu dans la queue pour récupérer mon permis d’étudier. Il s’agissait de français pour la plupart, tous dans des filières différentes : anthropologie, médecine, génie mécanique, criminologie… C’est à ce moment-là que l’on réalise à quel point l’université est riche et les domaines sont diversifiés. Le chemin parcouru en taxi jusqu’au campus nous a permis de découvrir les routes immenses du Canada, ressemblant à celles des Etats-Unis : première similarité avec ce pays proche. L’arrivée sur le Campus était magique bien que très dépaysante.

Nous avons été déposés devant une des résidences, la plus grande, où on devait s'enregistrer et récupérer les clés. Afin d’accéder à ma résidence, j’ai dû traverser un petit chemin boisé très agréable. J’ai vu les premiers écureuils à ce moment-là. Le soleil caressait ma peau, le campus grouillait d’étudiants. C’est dans cette ambiance que j’ai découvert ma chambre en résidence, celle où j’allais passer les huit prochains mois.

Un de mes premiers réflexes après m'être installé fut de chercher un supermarché pour faire quelques courses. J'avais hâte de découvrir les produits typiques consommés par les québécois. De plus, j'avais besoin de certains objets essentiels comme un coussin ou encore de quoi déjeuner le lendemain matin.   

Le décalage horaire pesait un peu et cette première journée de découverte a été forte en émotions.

MundiVox

MundiVox

Les blogs des étudiants internationaux. Etrangers, à Paris, ou Parisiens, à l'étranger.

Articles relatifs

Il fait froid en tabarnak au Québec !

Il fait froid en tabarnak au Québec !

Ahhhh, l’hiver canadien, ce que je redoutais le...
Conseils pour une année à Chicoutimi

Conseils pour une année à Chicoutimi

Quelques conseils pour le bon déroulement de...
Saguenay; métropole régionale

Saguenay; métropole régionale

Chicoutimi est un des trois arrondissements de la...
L'hiver québécois

L'hiver québécois

Quand je suis arrivée au Québec, le 22 août, la...
  • http://carnets.parisdescartes.fr/blog/view/339982/%C2%AB-etes-vous-correcte-%C2%BB