CARNETS DESCARTES

Le Québec et l'environnement

Le Québec et l'environnement

Le Canada, et le Québec plus particulièrement, sont des territoires relativement modèles en termes d’écologie. Le développement durable est pris très au sérieux dans la province. Cette dernière est riche de paysages magnifiques et d’une nature luxuriante. Cela constitue leur patrimoine, un patrimoine qu’ils préservent et protègent. La province est pleine de parcs nationaux aux panoramas diverses et variés.  

Les Québécois semblent avoir été éduqués de sorte à ne pas gâcher de telles merveilles en jetant des papiers ou des chewing-gum au sol. Lorsque l’on se promène dans un parc national, il est très rare de tomber sur des déchets, des restes de pique-nique ou encore des affaires oubliées. Il n’y a que la nature. Cela contraste avec nos forêts, nos plages… Le canada étant un pays relativement évolué en termes d’écologie, la région offre un cadre sain. Le campus et les rues de Québec sont particulièrement propres, il est rare de tomber sur un chewing-gum ou mégot de cigarette. Cela vient aussi du fait que les Québécois fument peu et rarement en public comme on peut le voir en France.  

Une initiative de protection m’a particulièrement touchée. Il existe des ponts pour animaux sauvages sur les routes canadiennes. Ils sont généralement sous-terrain et ils permettent aux animaux tels que les ours, les orignaux ou encore les castors de traverser sans risquer leur vie. De plus, cela influence également le nombre d’accidents de la route.

L’université Laval été classée première au Canada et deuxième dans le monde en développement durable, parmi 800 universités. Cette reconnaissance, accordée par l’Association for the Advancement of Sustainability in Higher Education est très rigoureuse et s’appuie sur plus de 150 critères. Dans chaque pavillon et résidence du campus, des poubelles de tri et de recyclage sont disposées afin de pousser les étudiants à respecter la nature à travers les déchets. Il y a également des poubelles à compost près des cuisines.

De plus, j’ai été surprise de découvrir le « Grand Don ». Chaque résidence possède son Grand Don. Il s’agit d’un bac contenant des objets que les étudiants donnent au lieu de les jeter. J'ai moi-même pu y récupérer une casserole, une passoire ainsi que d'autres ustensiles de cuisine. J'y placerai également les objets que je ne pourrai pas ramener en France à la fin de mon séjour. Le recyclage est réellement au cœur du mode de vie sur le campus et cela implique chaque étudiant. C'est une pratique que je trouve très ingénieuse, cependant je ne suis pas sure que cela pourrait fonctionner en France puisque nous n'avons pas les mêmes mentalités.