CARNETS DESCARTES

Mon expérience

Mon expérience

Comment exprimer une telle expérience en quelques mots ?

Tout d’abord, une année à l’étranger me semble indispensable dans la vie de tout étudiant. Partir ouvre l’esprit. Cela permet de découvrir qui on est dans le cadre de la découverte d’un nouveau pays. De plus, on apprend à voir les choses différemment puisque l'on connaît maintenant les réalités ailleurs que chez nous. Cette année d’échange constitue un moyen de prendre du recul et d'observer les choses de façon différente.

Plus particulièrement, une année au Québec constitue un changement conséquent sans se sentir perdu pour autant. La langue, malgré les différences, permet de créer un élément rassurant lorsque l’on quitte pour la première fois ses petites habitudes. Au niveau culturel, l’écart entre les deux pays est plus conséquent mais cela constitue un enrichissement important. Il est très intéressant d’avoir l’occasion de comparer un pays si lointain et pourtant avec une même langue que la nôtre. Les différences nous semblent d’autant plus fortes.  

Je ne peux pas promettre des journées extraordinaires durant tout le séjour. Une expérience est faite de hauts et de bas. J’ai eu des moments de blues à cause du mal du pays et du manque des proches. C’est ce qui peut y avoir de plus dur. Mais un appel skype, un aller-retour à l’épicerie pour acheter un croissant et ça va mieux.  

On ne réalise pas forcément la façon dont on a évolué durant le séjour. C’est au retour, au contact des proches en France qu’on remarque qu’on a un peu grandi finalement. Pour ma part, j'ai très peur de l'avion et je le prenais seule pour la première fois lors de mon départ. Cela constituait déjà une petite victoire personnelle.  

Si je devais recommander cette expérience à d’autres étudiants ? Foncez !

On est émerveillé chaque jour, on découvre constamment et on ne voit pas l’année passer. De plus, on fait de formidables rencontres qui nous permettent de profiter de cette année au maximum. Attention, il faut tout de même beaucoup travailler pour valider le nombre de crédits. Mais le cadre de vie constitue à lui seul une expérience que vous ne regretterez pas.

Rien ne pourra mieux faire comprendre cette expérience que le fait de la vivre.