CARNETS DESCARTES

Le froid

 

Tout le monde a cette image du Canada avec de grands espaces enneigés et des gens emmitouflés sous des couches et des couches de vêtements. Cette image est tout à fait légitime et réelle.

 

Depuis environ le 20 décembre nous vivons une grande vague de froid au Québec avec des températures qui tournent autour de moins vingt degrés Celsius pour des ressentis de moins trente à moins quarante. On a froid.

Lorsqu’on regarde à la fenêtre il y a un grand Soleil et un ciel dégagé donc on pense naïvement qu’il fait bon mais pas du tout.

  Plaine 

Au début on avait pas du tout ce temps-là. Lorsque nous sommes arrivées début septembre il faisait très bon voire trop chaud avec une semaine où la température tournait autour de trente degrés Celsius. C’est étrange de se dire qu’on a perdu près de soixante degrés en quatre mois ; j’imagine que les températures sont plus drastiques plus on s’approche des pôles.

 

La question qui se pose alors quand on voit la température dehors est : qu’est-ce qu’on fait aujourd’hui ? On a juste aucune envie de sortir mais en même temps on veut pas rester enfermer pendant des jours et des jours. Au début de la vague de froid j’ai eu la chance de recevoir la visite d’une amie de France, ça m’a obligé à sortir puisqu’elle était venue pour visiter. On s’équipe alors en conséquence : sous pull, pull chaud, grosses paires de chaussettes, collant, pantalon, bottes d’hiver imperméabilisées, sous gants, gants, écharpe, bonnet, manteau d’hiver et capuche. Une fois qu’on a tout ça on est bien préparé. Par contre si on oublie ne serait-ce qu’une de ces composantes, on meurt de froid. Personnellement je n’ai pas encore acheté de chaussettes en laine, du coup mes pieds sont congelés à chaque fois que je sors, mais sur le reste du corps je vais très bien.

Le plus gros problème reste le vent. Il y a beaucoup de vent à Québec et lorsqu’on lui fait face, quoi qu’il arrive on ne vit pas une expérience agréable.

 

Il n’y a pas que des désavantages à ces grands froids. En effet, ça nous permet de voir des paysages enneigés et gelés magnifiques. Et puis, ça fait parti de l’expérience après tout !

 

FleuveChutes gelées 

 

A tantôt,

Diane.

MundiVox

MundiVox

Les blogs des étudiants internationaux. Etrangers, à Paris, ou Parisiens, à l'étranger.

Articles relatifs

Bilan

Bilan

A travers mes billets vous avez donc pu voir les...
Une journée type

Une journée type

Après cette première semaine de cours de 2018,...
Voyage voyage (2)

Voyage voyage (2)

 Montréal est à seulement trois heures de bus de...
Mot de la fin

Mot de la fin

Voilà maintenant six mois que je suis loin de la...
  • http://carnets.parisdescartes.fr/blog/view/353972/le-froid