CARNETS DESCARTES

Anecdote d'une rencontre

Tout a commencé à la rentrée de janvier, quand j'ai eu l'occasion de rencontrer un camarade de classe, Andy, qui s'était lancé il y a quelques années dans la musique.

Étant moi-même passionné de musique depuis toujours, nous avions un centre d'intérêt en commun et le courant est vite passé. Nous avons passé des heures à parler musique et projets que nous avions chacun de notre côté. Entre la sortie de son nouvel album et mes envies de démarrer dans ce milieu, le partage était constant.

Une fois son album sorti et disponible auprès de tous, il eut le besoin pour sa promotion de tourner un clip vidéo pour une de ses chansons. Après avoir pris contact avec une équipe de tournage basé à Montréal et avoir discuter de ce qu'il voulait dans le clip vidéo, les jours de tournage ont été fixé.

A ma grande surprise, Andy, m'a proposé de l'accompagner au tournage. Une chance pour moi de voir quelque chose qui m'avait toujours fait rêver et que l'on a pas la possibilité de forcément voir dans sa vie. J'ai donc dis oui sans aucune hésitation.

Le week-end du 2 au 4 mars, nous sommes donc allé à La Tuque, situé entre Chicoutimi et Montréal, vers l'ouest. La Tuque est une petite ville, plus petite que Chicoutimi, qui est essentiellement encore debout grâce à son usine de papier, mais qui à l'avantage d'être basé au milieu d'un superbe cadre naturel, où la forêt, la rivière et les laces se rencontrent. Cette ville sans aucun charme apparent (maisons en forme de bungalow ou vraiment pauvres), nous rappelle les petites villes américaines dans les séries, type années 90, et cela offrait un véritable cadre pour un clip assez en décalage avec la beauté de la nature aux alentours.

Nous étions un groupe de six jeunes, tous présents pour le tournage d'Andy, avec du matériel dont je n'avais pour certains jamais pris connaissance de leur existence. Les quatre personnes avec qui nous étions étaient des Montréalais, et c'est véritablement la première fois que nous avons pu découvrir la mentalité québécoise au sein d'un groupe d'amis. Il n'y avait aucune différence entre eux et nous, ils nous ont directement intégré et avons passé un week-end entier dans la bonne humeur. Un véritable plaisir quand on sait que les relations avec les Chicoutimiens sont cordiales et polies mais pas non plus amicales.

En assistant à ce week-end, j'ai pu voir des images magnifique, vraiment marquantes, et jamais en France je ne me serais imaginé vivre une telle expérience en venant au Canada.

Le clip vidéo devrait sortir vers la mi-avril sur YouTube, j'ai vraiment hâte de voir le rendu sachant que j'y ai d'une certaine manière participé. Pour la petite anecdote, le réalisateur m'a dit qu'il me mettrait dans les crédits de la vidéo en tant qu'Assistant de production puisque j'avais donné quelques idées qui avaient plu, ce qui m'a fait plaisir car c'est une expérience de plus dans un milieu qui me passionne !

MundiVox

MundiVox

Les blogs des étudiants internationaux. Etrangers, à Paris, ou Parisiens, à l'étranger.

Articles relatifs

Aspect culturel

Aspect culturel

Bien que nous partagions la même langue, la...
Rapport entre les personnes

Rapport entre les personnes

Ici, tout est différent. Les relations...
Gestion des papiers administratifs avant le départ

Gestion des papiers administratifs avant le départ

 Et oui ! Avant de pouvoir profiter pleinement de...
Ma journée type

Ma journée type

A Chicoutimi, le quotidien est différent, le...
  • http://carnets.parisdescartes.fr/blog/view/355741/anecdote-dune-rencontre