CARNETS DESCARTES

La voiture et l'hiver

La voiture ! Elle est tellement importante dans la vie d’un canadien qu’il fallait écrire un article traitant le sujet. La taille du pays étant énorme, les distances entre un point A et un point B le sont souvent aussi. En ce qui concerne Chicoutimi, cette ville n’a pas réellement de centre-ville et les grandes surfaces ou tout autre nécessité sont difficiles d’accès sans voiture, sans compter le manque de transport en commun. La plupart des habitants de la région ont donc une ou plusieurs voitures qui occupent une part importante de leur vie, mais aussi de leur budget mensuel.

 

Pour ce qui est de ma propre expérience, j’ai immédiatement acheté une voiture à mon arrivée. J’avais prévu un budget dédié à cela en préparant mon voyage. Avec un budget de 1400 $CA, il y a pas mal de voitures en bon état qui seront parfaites pour un séjour au Québec. Il n’y a pas de contrôle technique obligatoire lors de la vente d’une voiture, cependant les garages et surtout le fameux magasin Canadian Tire proposent un check-up de la voiture pour environ 50$, de quoi rassurer sur de possibles réparations. J’utilise ma voiture pour me rendre quasiment partout, à l’université, faire les courses, etc. Ce qui m’évite de marcher une demi-heure minimum dans le froid, la neige et sur du verglas.

 

Pour un hiver motorisé réussi, plusieurs choses sont à savoir. D’abord, l’utilisation de bons pneus d’hiver est requise, et ce dès la mi-novembre, mais il est obligatoire de les avoir à partir du 15 décembre. Dépendamment de la voiture, il faut compter ne dépense d’environ 300-400 $CA pour quatre pneus neufs.  L’hiver est dur pour les voitures. L’utilisation du sable et sel en hiver permet de rouler sans trop de problèmes sur les routes. Mais cela accélère le processus d’oxydation du véhicule, ce qui a pour conséquence l’installation de la rouille.

 

La conduite hivernale n’est pas si terrible que ce que l’on m’avait dit. Bien sûr, en cas de tempête de neige ou de pluie verglaçante il n’est pas conseillé de conduire, mais même en présence de neige sur la route, je n’ai eu aucune difficulté à me déplacer. Il faut toutefois être un peu plus vigilant, conduire moins vite, mieux anticiper les virages et le freinage.

 

Pour finir sur le sujet, à Chicoutimi il est certes plus facile d’avoir une voiture, mais plusieurs de mes amis ont très bien « survécus » sans.  Habiter près de l’université rend les choses plus simples, puis certains proprio’ proposent à leurs locataires de les emmener faire les courses. Le monde se débrouille et se soutient, donc pas de panique si vous n’aviez pas prévu d’acquérir une voiture, il y a toujours d’autres solutions.

Morgane Jaouen

Morgane Jaouen

Échange universitaire / UQAC / Travail social
MundiVox

MundiVox

Les blogs des étudiants internationaux. Etrangers, à Paris, ou Parisiens, à l'étranger.

Articles relatifs

S’intégrer à l’UQAC : des associations qui n'attendent que vous!

S’intégrer à l’UQAC : des associations qui n'attendent que vous!

Tout d’abord, nous avions été conviés via la...
Rétrospective

Rétrospective

Sept mois après mon arrivée au Québec et après...
Présentation de l'UQAC

Présentation de l'UQAC

Pour la petite histoire, l’université du Québec à...
Les études à la québécoise

Les études à la québécoise

 Bon, un peu de sérieux! Je vais vous parler des...
  • http://carnets.parisdescartes.fr/blog/view/356514/.elgg-nav-collapse