CARNETS DESCARTES

La musique de jeu vidéo, un genre musical ?

On peut se poser la question si la musique de jeu vidéo constitue réellement un genre musical comme peut l'être la musique classique, le Jazz ou la Techno.
Un genre musical regroupe en général des musiques qui se ressemblent du point de vue des sonorités, des instruments employés, du rythme, et de l'objectif visé. (but ou public auquel c'est destiné)

 

Les musiques employées en général dans les jeux vidéo sont là pour approfondir l'ambiance décrite par les titres au travers de l'aspect graphique. On va donc chercher à aller dans le même sens que l'esprit visuel du titre essaye de suggérer comme émotions. Tout comme pour le cinéma, la musique doit correspondre à ce qui est affiché à l'écran.
Que ce soit pour un thème égyptien antique, de science fiction ou d'action contemporaine, le type de sonorités que l'on entend dans la musique doit correspondre aux codes de ce qui est montré.

C'est pourquoi on pourrait considérer que ce type de musique constitue un genre musical : le but commun à ces musiques est de créer l'atmosphère autour des jeux.

 

Au début, sur les premières consoles, l'ambiance sonore se limitait à des 'bip', les développeurs devaient programmer eux-mêmes les sons dans le code source. Ce n'est que plus tard que l'on a pu intégrer des fichiers musicaux externes.
La musique de jeu est donc passée par une phase purement "synthétique" qui a vu des thèmes célèbres comme Mario, mais aujourd'hui on fait appel à l'enregistrement de véritables orchestres. On réutilise parfois des musiques classiques célèbres qu'on retravaille pour les faire correspondre à l'ambiance des jeux concernés.
Les débuts : http://owni.fr/2010/08/18/musique-et-jeux-video-du-bip-a-la-symphonie/
Thème de Mario, ancienne licence de jeux de plateformes :

 

Aujourd'hui, on remarque que les développeurs de jeux investissent de plus en plus d'argent dans la réalisation des musiques de leurs jeux. Elles sont de plus en plus riches, et se rapprochent de la musique du cinéma en terme de complexité et d'ambition.
Il se peut même qu'un même compositeur produise à la fois des musiques de films et des musiques de jeux. Par exemple, Hans Zimmer, qui compose habituellement des musiques de film (Inception, The Dark Knight), a aussi travaillé sur la musique du jeu Call of Duty Modern Warfare 2.

 

Dans beaucoup de jeux, on parle de musique d'ambiance, elle doit accompagner le jeu, mais elle ne doit pas déranger le joueur. Par conséquent ces musiques sont en général dépourvues de paroles, et ne sont pas très violentes. En fonction des différents environnements rencontrés au sein d'un même jeu, la musique peut fortement varier pour s'adapter au thème graphique de chaque lieu.

 

Dans World of Warcraft, jeu de rôles médiéval fantastique, le type de musique correspond tout à fait à la définition de la musique d'ambiance, elle accompagne l'action sans être trop intrusive.


Il s'agit d'un thème joué dans des environnements forestiers.

 

Pour les environnements désolés, la musique est plus sinistre :

 

Dans God of War III, jeu d'action épique liée à la mythologie grecque, le rythme musical est assez violent puisque le jeu lui-même est assez nerveux.


Il s'agit du thème principal du jeu, réutilisé ensuite avec des variations tout au long du jeu.

 

Dans Call of Duty Modern Warfare 2, jeu de tir contemporain, le rythme est également soutenu, mais le ton de la musique doit être moderne puisqu'il doit être lié au scénario du jeu.

 

Dans Red Dead Redemption, jeu où on incarne un ancien bandit à l'époque des westerns, on note la présence de paroles au sein d'un thème plutôt reposant, qui rappelle les vastes étendues du far west.

 

On peut trouver aussi au sein de ce jeu des musiques d'ambiance sans paroles :

 

Dans Starcraft II, jeu de stratégie de science fiction, la musique doit souligner l'aspect futuriste. Ici on remarque le côté électrique, mais aussi rétro avec ses airs de Country. Puisqu'il s'agit d'un jeu de stratégie, on est moins immergé dans l'action contrairement aux jeux d'action où on incarne un personnage, ici on voit le terrain à partir du ciel, la musique est donc légèrement plus douce.

 

 

Au delà du simple aspect de musique représentative de l'environnement graphique, la bande originale peut faire l'objet d'une recherche avancée de la part des compositeurs.
Prenons le cas de la licence Diablo. Il s'agit d'un jeu de rôles médiéval fantastique assez sombre. L'aspect gothique du jeu est approfondi grâce à une musique elle aussi parfois lugubre.
Matt Uelmen a été le compositeur de Diablo et Diablo II, et même si les musiques changent beaucoup entre le premier et le second titre, on remarque des similitudes. Matt Uelmen utilise un "leitmotiv" d'origine indienne, une base musicale qui revient dans toutes ses musiques. Son oeuvre a été ainsi analysée dans un reportage vidéo réalisé par la chaîne Nolife :
http://www.gameblog.fr/news_14636_nolife-corner-12-la-bande-son-de-diablo
On y apprend par exemple que Uelmen a utilisé des sources d'inspiration orientales mais aussi des éléments de l'oeuvre de Wagner pour lui rendre hommage.

 

On remarque que dans Diablo III, titre à paraître prochainement, c'est Russel Brower qui est chargé de produire la bande sonore du jeu. Le compositeur, qui produit aussi la musique d'autres jeux de la société Blizzard, est connu pour utiliser des orchestres symphoniques dont la production est assez spectaculaire. Même si Brower doit rester fidèle à l'héritage des deux premiers titres, on remarque que sa musique s'éloigne tout de même du style plus sobre, plus austère, et moins riche en quantités de sons utilisés de Uelmen.


Matt Uelmen a rejoint la société Runic Games fondée par les développeurs originels de Diablo. Ils ont ainsi créé Torchlight, qui ressemble par conséquent fortement à Diablo, jusque dans sa musique puisqu'elle a été composée par le même auteur. On y retrouve ainsi plusieurs sonorités typiques de la licence Diablo.

 

Video Games Live est un concert de musique de jeux vidéo où un orchestre reproduit les grands noms du jeu vidéo comme Zelda, Final Fantasy, Warcraft ou Myst. Le prix des billets varie entre 30 et 80 euros. La réussite d'une telle entreprise doit forcément résulter d'un engouement pour ce genre.
http://www.videogameslive.com/

 

La musique de jeu vidéo peut être reconnue aussi en dehors des amateurs du genre. La musique du menu principal de Civilization IV a été la première musique de jeu à être récompensée par un Grammy Award. Il a reçu le Grammy du "Meilleur arrangement instrumental avec choeurs". Le jeu est sorti en 2005 mais la récompense n'a été octroyée qu'en 2011 puisque cette musique a été placée sur un album qu'en octobre 2009.
http://www.jeuxvideo.com/news/2011/00048818-la-1ere-musique-de-jeu-video-recompensee-par-un-grammy-award.htm

 

Pour plus d'informations, voici un dossier sur la musique des jeux : http://www.jeuxvideo.com/dossiers/00011028/la-musique-dans-les-jeux-video.htm

 

La musique de jeu vidéo varie en fonction des titres, tout comme pour les films, on ne va pas mettre la même musique pour un jeu médiéval, pour un jeu de science fiction, ou de voitures. Mais un ensemble de codes régissent quand même les musiques de jeu et elles se distinguent aussi des autres types de musique. Contrairement aux idées reçues, la musique de jeu vidéo est de plus en plus l'objet d'un réel travail, et elle est essentielle à la réussite des jeux dans lesquels elles sont incorporées.
La musique de jeu vidéo n'est donc pas un genre musical à proprement parler, puisqu'il y a parfois autant de styles de musique différents que de jeux, mais leurs caractéristiques communes permettent toutefois de les ranger dans une catégorie à part.

Commentaires