CARNETS DESCARTES

La biographie de Milan Kundera

Milan Kundera, né le 1 avril 1929 à Brno, est un écrivain thèque naturalisé français. Il s’exile en France en 1975, et obtient la nationalité française en 1981.

Comme d’autres artistes thèques et d’autres écrivains thèques, Milan Kundera participe au Printemps de Prague qui provoque la réaction de l’URSS et s’achève le 21 août 1968 avec l’invasion du pays par les troupes du Pacte de Varsovie. Dans son premier roman publié en 1967, il ironise la dictature du Pacte de Varsovie. Et après ses premiers livres en thèque, il utilise désormais exclusivement le français pour écrire. Son nom a été plusieurs fois cité sur les listes du Prix Nobel de littérature mais il ne l’obtient pas encore.

      En 1984, il publie « L’insoutenable Légèreté de l’être » qui est son œuvre le plus importante de sa vie. Ce livre présente la période du Printemps de Prague dans un style de chronique. Milan Kundera définit premièrement le mot « Kitsch » dans ce livre, c’est la partie qui comporte des éléments philosophiques et des éléments politiques. Ce livre est adapté à au film en 1988 par un directeur américain.

      En 1990, Milan Kundera publie son premier livre en français qui s’appelle « l’immortalité ». Ce livre a des éléments international avec des pensées philosophiques et il établit le style d’écrire sur ses vieux jours.

      Milan Kundera insiste toujours pour qu’il soit un écrivain normal mais n’est pas un écrivain politique ou un écrivain exilé. Depuis l’édition de « Le Livre du rire et de l’oubli », des éléments politiques dans ses œuvres se diminuent jusqu’à disparaître.

Commentaires

  • Yuwei Fu 26/01/2020

    Wow, vous avaz montré la plupart d’information. Je m’intéresse. Mais vous devez ajouter des informations de son adolescence et sa famille. J’aime cet article.