CARNETS DESCARTES

Distance, vous avez dit distance...

Mon disque dur est mort vendredi, deux heures après dîner... Avec dedans mon début de rapport et surtout le site support de celui-ci installé en local... données également stockées sans sauvegarde :D

Dix fois sur le métier, remettre son ouvrage ok, installer un CMS, il faut le faire 3 fois, comme apprendre la chimie organique... Bon, mais autant le faire à distance, ce que j'ai donc entrepris... Mon site se construit donc à présent en ligne, en live. Seul petit hic, impossible de savoir pourquoi ledit site n'est pas en permanence accessible... Là je viens de rester 24h sans pouvoir ni le visualiser ni atteindre le backend...

J'ai pourtant grande hâte de me délivrer du contenu de ce rapport de stage qui me hante. C'est la faute de ce blog que j'ai tenu au départ de manière quasi obligée pour le suivi de mon stage en entreprise. Mais je me suis très vite aperçue que la rédaction du blog avait une influence sur le déroulement du stage. Je n'y ai pas seulement raconté ce que je faisais, j'ai écrit mon stage. René D blog a construit mon stage en m'obligeant à une réflexion continue sur le sens de celui-ci, cela m'a amenée d'ailleurs a changer le cours de mes missions.

Donc, tant pis si mon site plante, au pire je me servirai de ce blog. Trois rendus sont attendus de nous : un rapport papier classique mais bref, un site chef d'oeuvre ouvrier (dixit sophie pene2.0) et un powerpoint reprenant des vues du site. Peut-être trois façons différentes d'aborder le stage et de nous en faire sortir la substantifique moelle : qu'en retirer pour nous, pour l'entreprise et pour notre communauté étudiante.

Il s'agit donc de changer de focus (de feuille de style?) à partir d'un fond commun, de creuser, de dézipper l'archive stage : finalement quel est le point convergent entre nos missions, notre projet professionnel, notre formation et notre communauté étudiante. Et là, lumière, je tiens ma ligne éditoriale, une recherche d'une optimisation du partage des savoirs, à partir d'un pari : l'animation de communauté est un métier. A la recherche de la capitalisation perdue, d'une collectivisation des intelligences optimum, une orientation métier originale et riche, que j'ai abordée en stage, tatonnée en blog et que j'irai revisiter côté pro et côté comor.