CARNETS DESCARTES

le Cloud Computing, réelle révolution ou simple évolution ?

  • Public
Par Abdoul Karim Bah 01/12/2011

le Cloud Computing, réelle révolution ou simple évolution ?

image

Qu'il s'agisse d'un particulier ou d'une firme, aujourd'hui nous partageons tous l'électricité, le gaz, l'eau, même le téléphone...alors personne n'y pense à construire sa propre centrale électrique pour ses besoins, ce serait technologiquement et économiquement absurde ! Il en va autrement de notre informatique que nous consommons aujourd'hui de façon individuelle, stockant toutes nos données et calculs dans nos ordinateurs personnels : c'est dans cette optique que vient la notion de Cloud Computing ou « informatique dans les nuages ».

Le Cloud Computing, informatique en nuage ou info-nuagique est un concept qui consiste à déporter sur des serveurs distants des traitements informatiques traditionnellement localisés sur des serveurs locaux ou sur le poste client de l'utilisateur. [Wikipedia]
«Le Cloud Computing» met fin à l'ère de l'informatique où les systèmes d'informations sont juxtaposés de façon parfois chaotique au sein de l'entreprise (en silo) et le début de l'ère où l'avènement de nouveaux services numériques sont disponibles en tout lieu, à la demande, et pour toute organisation, quelle que soit leur taille.
les annonces de la part des éditeurs se multiplient. Chaque semaine, de nouvelles offres et solutions sortent sous l'étiquette « Cloud Computing », parfois cette mention apparaît abusive. Mais la tendance est là et tous les grands éditeurs s'engagent fortement dans cette démarche.


Quelles que soient les définitions, le Cloud Computing se décompose généralement selon trois types de services :
• Le Software-as-a-Service (SaaS). Applications informatiques mises à disposition via une infrastructure de Cloud, telle qu'un navigateur Internet, sans gestion par l'utilisateur du réseau, des serveurs, des systèmes d'exploitation, du stockage, voire d'une part majoritaire des paramètres propres aux dites applications.
• Le Platform-as-a-Service (PaaS). Possibilité pour l'utilisateur de bénéficier d'un environnement de développement et d'exécution , via l'infrastructure de Cloud, pour les applications qu'il a créées ou acquises, en utilisant des langages de programmation et des outils supportés par le fournisseur, sans avoir à gérer le réseau, les serveurs, les systèmes d'exploitation ni le stockage.
• Le Infrastructure-as-a-Service (IaaS). Possibilité pour l'utilisateur de bénéficier, à la demande, d'une infrastructure matérielle lui fournissant une capacité de traitement, sans avoir à gérer le réseau en tant que tel.

Aujourd'hui le Cloud Computing, comme nous le confirme les chiffres, est promis à un bel avenir.
Il reste encore beaucoup à faire notamment concernant la sécurité ou l'interopérabilité, mais aussi la mise en place de normes et de standards, qui permettront, comme c'était le cas lors du développement d'Internet, de constituer un ensemble de systèmes hétérogènes.
Comme pour toute nouveauté technologique, il faut attendre les réelles expériences des entreprises pour pouvoir mesurer le retour sur investissement de ces solutions et rassurer les plus réfractaires aux innovations et par là même les pousser à y adhérer.
À la question, « le Cloud Computing, réelle révolution ou simple évolution ? », nous pouvons conclure sur le fait qu'il s'agit d'une simple évolution de nos idées et de la vision de l'informatique d'aujourd'hui, mais une réelle révolution dans ses usages futures.