CARNETS DESCARTES
  • Signets
  • Yann Sallou
  • Gabriella Coleman : « Les hackers se débattent entre l’individu et le collectif »

Gabriella Coleman : « Les hackers se débattent entre l’individu et le collectif »

http://www.liberation.fr/debats/2016/02/19/gabriella-coleman-les-hackers-se-debattent-entre-l-individu-et-le-collectif_1434607

Avant que les «hacktivistes» n’émergent dans les médias et aux yeux du grand public à la faveur, notamment, des grandes révélations de WikiLeaks puis des printemps arabes, l’Américaine Gabriella Coleman s’est immergée, dès 2007, dans la nébuleuse Anonymous, dont elle est à ce jour la meilleure spécialiste. Anonymous. Hacker, activiste, faussaire, mouchard, lanceur d’alerte (2014), tout récemment traduit et publié en français, est, écrit-elle, une «ethnographie populaire», nourrie de ses très nombreux échanges avec des «Anons». Une étude ample, aussi dense que passionnante, sur ce collectif insaisissable qui revisite les ressorts et les modalités de l’engagement. Pour l’anthropologue, aujourd’hui titulaire de la chaire Wolfe de littératie scientifique et technologique à l’université McGill de Montréal, les communautés hackers, dans leur diversité, sont au cœur de la «bataille rangée sur l’avenir de la vie privée et de l’anonymat».

Yann Sallou

Ingénieur informatique / Chef de projet Réseau social collaboratif
  • http://carnets.parisdescartes.fr/bookmarks/view/323805/gabriella-coleman-%C2%AB-les-hackers-se-debattent-entre-l%E2%80%99individu-et-le-collectif-%C2%BB